Je dénote, tu notes, il note…

Je n’ai pas pu rester insensible au débat lancé sur la notation à l’école ces dernières semaines à la suite de l’appel de l’afev. Le fait que l’UNI, SOS Education et Eric Zemmour aient crié au scandale aurait pu à lui seul me rendre l’initiative sympathique. Il se trouve surtout que cette question arrive sur le devant de la scène médiatique (ce qui n’est d’ailleurs pas forcément une bonne chose pour les questions éducatives)  alors que j’ai décidé cette année d’abandonner (en collège) le système de notation.

Illustration tirée de Gérard de Vecchi   »banque de situation problèmes », Hachette Education

J’ai eu l’agréable surprise d’être suivi par de nombreux collègues. Ainsi pour deux classes de notre collège (une sixième et une quatrième), la quasi totalité des professeurs évaluent sans note. Les autres classes sont concernées à des degrés moindres : certains professeurs ont fait ce choix d’évaluation pour toutes leurs classes, d’autres y pratiquent le double système (notes+compétences). Attention toutefois à ne pas limiter une telle décision à la seule suppression des notes, au risque de cruelles désillusions (et de donner  -en partie- raison aux caricaturistes cités plus haut).

Il est évident qu’un de nos objectifs est d’éviter la démobilisation, la démotivation que peuvent provoquer les (mauvaises) notes, notamment chez les élèves de 6e. Celui qui n’a jamais vu un de ses jeunes élèves abandonner après deux ou trois mauvaises notes alors qu’il s’investissait jusque là est aveugle, insensible ou menteur. Relisons Chagrin d’école !

Mais faire le choix d’une évaluation par capacités ou compétences doit s’accompagner d’une modification des pratiques si on veut qu’elle soit effectivement positive.  Certaines équipes ont par le passé tenté en collège des expériences d’abandon des notes et en ont tiré des conclusions d’échec, parce qu’ils avaient confondu moyen et objectif. La suppression des notes ne doit pas être un but en soi mais un moyen de progresser et faire progresser. C’est pourquoi certains pédagogues  ont émis des réserves sur l’appel de l’Afev.

Aussi les objectifs poursuivis doivent être multiples :

– davantage prendre en compte les progrès réalisés par les élèves au fur et à mesure des évaluations. Reconnaître ainsi les acquis doit nous aider à donner confiance aux élèves, à leur donner estime et respect d’eux-mêmes.

– utiliser efficacement le droit à l’erreur

– davantage prendre en compte les rythmes d’acquisition des apprentissages, différents d’un élève à l’autre

– engager des remédiations individualisées

– mettre en place dans les classes une véritable approche par compétences

Lire la suite sur Peut mieux faire !

Publicités
Cet article a été publié dans évaluation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Je dénote, tu notes, il note…

  1. julienmaraval dit :

    Tout est dit, et bien dit. Merci pour ce texte qui remet bien les pendules à l’heure…
    A bientôt sur ce blog.

  2. HARDOUIN dit :

    Bonjour,

    mettre une note ou évaluer des compétences peut finalement s’avérer bien similaire. Imaginez, un élève pourrait avoir une note de 15 s’il valide 15 compétences sur 20.

    La différences est pourtant là. La mentalité est différente. Pour ma part, je mets des notes sur les compétences (selon le principe énoncé ci-dessus) d’une part parce que je suis en lycée et que le livret scolaire du CAP ou du Bac Pro doit être complété de notes et d’autre part parce que les élèves fonctionnent encore avec les notes (et les supprimer d’office alors qu’ils ont vécu cela de nombreuses années serait une perte de temps à une échéance aussi proche des épreuve certifiantes). Enfin, pour les épreuves, nous notons les compétences (toujours selon le critère ci-dessus) de manière tout à fait officielle.

    Lorsqu’on met une note sans critères bien définis (en l’occurence la validation de compétences), on risque de s’égarer et d’appliquer la note sanction qui risque de rapidement prendre la tête d’une note de gueule ou d’une note dépendant de l’état émotionnel de l’enseignant à un moment « T ».

    En bref, la note ou l’absence de note n’est pas une fin en soi. L’important est de valider correctement l’acquisition des compétences par l’élève. L’établissement d’une note est finalement un raccourci d’un livret de compétence qui serait plus détaillé.

    bien cordialement,

    Patrice HARDOUIN

    • « l’absence de note n’est pas une fin en soi ». On est d’accord.
      La note a tout de même deux défauts majeurs à mes yeux :
      – qu’on le veuille on non elle finit toujours par permettre de comparer les élèves les uns aux autres
      – elle permet le calcul de « moyennes » qui elles ne veulent rien dire …

  3. julienmaraval dit :

    Bonjour et merci pour ces commentaires. Bien d’accord avec Laurent : la moyenne, voilà l’ennemi numéro 1 ! Si les esprits ne sont sans doute pas prêts à une suppression des notes dans le secondaire, on pourrait sans grande difficulté prohiber l’usage des moyennes. Sur ce terrain, il y a d’ailleurs urgence à revenir sur les modalités d’attribution du Diplôme national du brevet, diplôme « baroque » s’il en est, qui fait coexister prise en compte du contrôle continu (et donc primat des moyennes) et validation des compétences du socle…
    Bonne journée !

  4. HARDOUIN dit :

    Bonjour,

    je pense que ce petit message de blog devrait s’intégrer dans une réflexion plus globale encore car, je le répète : la suppression des notes (ou des moyennes) n’est pas forcément très intéressante. C’est surtout au niveau de l’utilisation de ces notes et de ces moyennes qu’il y a des soucis, notamment lorsque ces notes ou ces moyennes ne signifient rien de bien clair.

    En clarifiant les notes on peut les maintenir sans soucis. Ce pourrait être un bon point de départ afin d’arriver progressivement à un vrai livret de compétences qui ferait alors fi de toute note éventuelle.

    Je vous conseille le visionnage de cette conférence avant de continuer les réflexions sur le sujet :

    http://www.biotechno.fr/La-constante-macabre.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s